Accueil > Musée > Nord-Ouest de l’Europe

Nord-Ouest de l’Europe

Tôt en février 1945, toutes les troupes canadiennes reçoivent l'ordre de se concentrer dans le nord-ouest de l'Europe. Les chars du Régiment sont transportés jusqu'à Livourne d'où ils prennent la mer. Débarqué à Marseille en France le 6 mars, le Régiment est transféré en Belgique pour être ré-équipé avec des Shermans armés de longs canons de 17 livres (environ 8 kilos) chacun. Deux escadrons sont affectés à l'occupation des tranchées le long du Waal, à l'ouest d'Arnhem. Peu après, ayant assumé son rôle d'unité blindée, le 12th CAR traverse le Rhin, oblique au nord en Allemagne, tourne vers l'ouest et retraverse la frontière hollandaise vers Enschede. Après avoir couvert un front de 15 milles (24 km) entre Zutphen et Doesburg sur la rivière Yssel, le Régiment appuie la 1ère Division canadienne dans l'assaut du 1er avril et dans la bataille d'APPELDOORN. Il se rend jusqu'à Amersfoort puis jusqu'à la Ligne Grebbe.

Le 27 avril, les combats cessent alors que le Royal 22e Régiment brise une dernière poche de résistance avec l'aide du Three Rivers Regiment. C'est ainsi que le Régiment termine une période d'opérations presque continue qui a duré près de deux ans, au cours desquels il s'est mérité 23 citations d'honneur: plus que le double de toute autre unité blindée du Canada. Par ailleurs, le Régiment revendique l'honneur d'être la seule unité du Commonwealth à avoir combattu aux côtés de toutes les Armées alliées sur les fronts d'Europe et d'avoir passé la période de cinq mois et 19 jours consécutifs sans être relevés.

Après la capitulation allemande, en mai 1945, le Régiment, toujours commandé par le Lieutenant-colonel Fernand L. Caron, séjourne aux environs de Rotterdam, Haarlem, Delft et finalement à Dokkum près des îles de la Frise, jusqu’à son retour en Angleterre en septembre, puis au Canada en novembre