Accueil > Musée > Fondation

Fondation

Le 24 mars 1871, les quatre compagnies rurales de Trois-Rivières, Louiseville, Berthier et Saint-Gabriel-de-Brandon (qui sont à l'origine du Régiment actuel) sont regroupées en un bataillon distinct sous le nom de "Three Rivers Provisional Battalion of Infantry", commandé par le capitaine François-Xavier Lambert. Avec la formation de deux autres compagnies, l'Unité obtient sa permanence le 4 juin sous le nom de "86th Three Rivers Battalion of Infantry". Ce bataillon d'infanterie, sous le commandement du Lieutenant-colonel Frédéric Houde de Louiseville, se compose en tout de six compagnies.

En 1855, la Milice est de nouveau appelée sous les armes afin de maîtriser l'insurrection des Métis commandés par Louis Riel, dans l'0uest canadien. Il est probable que des Trifluviens aient participé à cette campagne, mais uniquement à titre individuel. Près de 15 ans plus tard, soit de 1899 à 1902, les Canadiens prennent part à la guerre du Transvaal, appelée aussi guerre des Boers. Deux contingents, totalisant environ 2500 hommes, s'embarquent pour l'Afrique du Sud. Pour la première fois, des unités de l'Armée canadienne servent à 1'étranger. Parmi les envoyés outre-mer, on en compte un grand nombre originaire de Trois-Rivières.

Entre-temps, le 8 mai 1900, l'Unité de milice trifluvienne obtient son statut de régiment sous le nom de "86th Three Rivers Regiment". Le 27 juin 1905, un camp militaire, commandé par le Colonel Buchanan, est ouvert à Trois-Rivières. Cinq régiments, dont le "86th Three Rivers Regiment", prennent part à ce camp de division. L'effectif total se chiffre à environ 1500 hommes.

La même année, soit en 1905, débute la construction, par Joseph Bourque de Hull, du manège militaire de Trois-Rivières. La bâtisse, située au numéro civique 574 de la rue Saint-François-Xavier, ne sera toutefois occupée qu'à l'automne 1906. Réorganisé le 16 avril 1912, le Régiment est quand même désaffecté le 1er avril 1914 et n'est reconstitué que le 1er octobre 1915.